Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

Egalité au travail entre la femme et l'homme

29 Octobre 2014, 08:51am

Publié par Gilles Bolzer

Egalité au travail entre la femme et l'homme

Je sais bien que la journée de la femme est fixée au 8 mars tous les ans mais en lisant le journal une information n'est pas passée inaperçue à mes yeux. D'après le forum économique mondial qui a rendu son rapport rendu public hier, il faudra pas moins de 81 ans avant que la femme connaisse une égalité au travail comparable à celle de l'homme ! Il faudrait donc attendre l'an 2095...!

J'ai relu trois fois de suite cette information et cela a piqué au vif ma curiosité.

J'ai cru d'abord à une blague. Puis, je me suis dit qu'il fallait creuser l'information, ce que j'ai fait.

Aujourd'hui même, sur le site "L'OBS /Education", on peut lire la déclaration suivante : "dans un communiqué, la ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine, et la secrétaire d'Etat chargée des Droits des femmes, Pascale Boistard, se félicitent de la nouvelle place de la France dans le classement du Forum économique mondial sur l'égalité entre les femmes et les hommes".

Puis juste après : " En un an, soulignent-elles la France est passée de la 45ème à la 16ème place du classement, ce qui témoigne, selon elles, de l'efficacité des politiques publiques conduites depuis deux ans et demi. En outre, la France reste au 1er rang du classement dans les domaines de la santé et de l'éducation et se classe 4ème sur le terrain de l'accès des femmes à des responsabilités ministérielles", ajoutent les deux responsables.

Je sais bien qu'en ce moment toute les nouvelles positives sont bonnes à prendre mais quand même ! Un historien comme moi se souvient que dès 1791, une humaniste appelée Olympes de Gouges avait prôné l'égalité entre les hommes et les femmes et qu'elle a fini sur l'échafaud ! Son écrit politique le plus célèbre est la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (septembre 1791), véritable manifeste du féminisme adressé à Marie-Antoinette. Prenant pour modèle la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, elle affirme que « la femme naît et demeure égale à l’homme en droits » (art. 1er).

C'était en 1791 et nous sommes en 2014 !

Aussi, on peut se féliciter de tous les classements du monde en la matière mais la conclusion la plus simple que l'on peut tirer de ce 9ème rapport est le suivant : 125 ans après la Révolution française, fait historique censé avoir donné naissance à une nouvelle société, plus égalitaire, plus juste et plus harmonieuse selon les voeux des révolutionnaires eux-mêmes, la femme est toujours considérée comme quantité négligeable dans notre France du XXIème siècle ! Et ce qui m'attriste le plus est de constater qu'en ayant imposé des lois récentes et applicables sur le champ dans tous les milieux de vie, qu'ils soient économiques, culturelles ou politiques, la France se glorifie d'arriver en 16ème place d'un classement comptant 142 Etats et se basant sur les critères suivants :

  • l'économie,
  • la politique,
  • l'éducation,
  • la santé.

Mais attention, ce résultat global est l'arbre qui cache la forêt ! En effet, selon certains critères (notamment l'emploi), la France est plus loin dans le classement (en savoir plus ici).

Et vous savez quoi ? Le plus "tristement comique" dans cette histoire est de voir que certains des pays qui arrivent en tête sont très et trop souvent pointés du doigt par nos gouvernants et nos élites qui se moquent presque ouvertement de leur "sous-développement". En effet, en tête des pays les plus égalitaires sur tous les plans, figurent les cinq pays du nord de l'Europe avec en première place l'Islande, suivis par le Nicaragua, le Rwanda, l'Irlande, les Philippines et la Belgique.

Seul lot de consolation si on voulait pousser un cocorico, les Etats-Unis sont 20ème et la Grande Bretagne à la 26ème place soit derrière nous...

Mais ce n'est pas un match de football ! Il y va de la crédibilité d'un Etat qui se veut moderne et plus juste. Le "Changement ne devait-il pas être maintenant" ?

Commenter cet article