Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

Soutenir les actions du "Souvenir français" de Gourin

2 Novembre 2015, 09:54am

Publié par Gilles Bolzer

Soutenir les actions du "Souvenir français" de Gourin

Le comité local du Souvenir français de Gourin organisait hier, dimanche 1er novembre, comme chaque année, une collecte au cimetière et à l'entrée de l'office religieux.

Cette collecte que trop de concitoyens méconnaissent encore a pour objectif de récolter le maximum de dons :

  • afin de perpétuer la mémoire des soldats tombés pour la France en entretenant leur tombe (voir l'article joint),
  • d'entretenir les monuments aux morts,
  • de participer aux cérémonies commémoratives sur Gourin mais aussi à chaque fois que c'est nécessaire dans les communes alentours,
  • de diffuser auprès des jeunes générations le souvenir et la mémoire des soldats tombés pour la France,
  • d'organiser un concours annuel réservé aux scolaires du 1er degré sur le thème de la Première Guerre mondiale.

Le comité local se compose d'un bureau qui réunit les membres de l'association une fois par an en assemblée générale. La composition actuelle de ce bureau est la suivante :

  • Présidente des comités de Gourin et du Faouët : Mme Roberte Le Scouarnec
  • Vice-président des comités de Gourin et du Faouët : M. Gilles Bolzer et M. Le Guénic René
  • Trésorier des comités de Gourin et du Faouët : M. Jean Paul Sylvestre

Le Souvenir français est une association dynamique aux objectifs citoyens et pédagogiques qui ne sont plus à démontrer. Cette association est reconnue par l'Etat et les nombreuses associations d'anciens combattants, patriotes et résistants pour la qualité de son travail.

Merci donc à toutes celles et ceux qui soutiennent notre association et qui par leurs gestes symboliques mais ô combien importants nous permettent chaque année de perpétuer ce devoir de mémoire auquel je suis si attaché en tant qu'enseignant.

Gilles Bolzer

--------------------------------------------------------------

Pour plus de renseignements, je vous renvoie à l'article que j'avais écrit sur ce même blog l'année dernière et que vous pourrez relire ici.

Article du Télégramme du lundi 2 novembre 2015

Commenter cet article