Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

Quelle est la qualité de vie dans 6 villes bretonnes ?

15 Avril 2015, 13:26pm

Publié par Gilles Bolzer

Quelle est la qualité de vie dans 6 villes bretonnes ?

Le quotidien "Le Télégramme" a fait paraître aujourd'hui un article intéressant suite à une étude de l'INSEE sur la qualité de vie dans les grandes villes européennes. Il ressort de cet article que les 6 villes bretonnes sélectionnées s'en tirent très bien.

Vous trouverez ci-dessous l'article en question...

----------------------------------------------------------

L'Insee publie ce mercredi une étude inédite sur la qualité de vie dans les grandes agglomérations européennes et propose un éclairage sur six territoires bretons : Saint-Brieuc, Rennes, Lorient, Vannes, Quimper et Brest. Bilan ? Les conditions de vie sont "plutôt favorables" dans les grandes villes de la région.

Six villes bretonnes, trois catégories. Pour cette étude sur la qualité de vie dans les agglomérations européennes, l'Insee a comparé ce qui était comparable. Rennes est confrontée aux 122 villes européennes de classe 3 (entre 250.000 et 500.000 habitants), Brest, Lorient, Vannes et Saint-Brieuc aux 409 agglomérations de classe 2 (entre 100.000 et 250.000 habitants) et Quimper à celles de classes 1 (moins de 100.000 habitants).

Tailles des villes : les Bretonnes sont (trop ?) grandes

Première observation : toutes les communes bretonnes étudiées sont beaucoup plus étendues que leurs homologues de l'Union. Rennes par exemple, occupe 610 km², soit le triple de la moyenne européenne pour les agglomérations de même classe. Découle de cet état de fait, une densité de population largement inférieure. Logique. Les six communes bretonnes ont un autre point commun également lié à leur habitat éclaté. La taille moyenne d'un logement est supérieure de 10m² (soit une pièce !) à la moyenne européenne.

Voiture : au-dessus de la moyenne

Dernière conséquence de cette particularité bretonne : l'usage de la voiture utilisée par plus de 80 % des Vannetais, des Briochins, des Lorientais, et des Quimpérois pour se rendre au travail. Soit beacoup plus que la moyenne européenne qui oscille entre 59 et 63 % selon les classes. Et Rennes et Brest ? On se rapproche de la moyenne pour des raisons différentes.

Marche à pied et vélo : l'exception brestoise

A Rennes, 21 % des habitants utilisent les transports en commun pour se rendre au travail contre 17 % en moyenne en Europe. Alors qu'à Brest, la marche à pied et le vélo (17 % des habitants) font chuter le taux d'utilisation de la voiture. Notons que cette pratique des déplacements doux pour se rendre au travail reste inférieure à celle constatée en Europe (19 %) mais est bien supérieure à celle observée ailleurs en France (13 %).

Un rapport avec l'âge ? Il y a sûrement d'autres explications mais Brest et Rennes sont incontestablement des villes jeunes. L'âge médian de la population est de 37 ans à Brest et de 34 ans à Rennes contre 40 ans dans les villes équivalents en Europe.

Revenus et travail : Rennes et Vannes, premiers de leur classe

Côté travail, Brest et Lorient sont à la traîne avec des taux de chômage respectifs de 13 % et 12 % supérieurs de 1 et 2 points à la moyenne de leur classe. Quimper, Rennes et Vannes s'en sortent mieux que leurs homologues bretons, français et européens. Dernier indicateur et pas des moindres pour juger de la qualité de vie : le revenu annuel médian. Si l'argent fait bien le bonheur, c'est à Vannes qu'il fait bon vivre avec un revenu médian de 29.900 € supérieur de 6.000 € au reste de la classe. Rennes fait également figure de très bon élève dans sa catégorie (29.400 € contre 22.000 € au niveau européen).

EN COMPLÉMENT

Etude de l'INSEE (4 pages imprimables) - Avril 2015

Commenter cet article