Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

Hydrolienne : l'avenir énergétique breton ?

24 Avril 2015, 14:29pm

Publié par Gilles Bolzer

Hydrolienne : l'avenir énergétique breton ?

Ce samedi, sur le port de Brest, Sabella SAS, entreprise quimpéroise, présentera au public la grosse turbine, la Sabella D10 (17 m de haut pour 450 t), qui sera immergée dans le Fromveur, près d'Ouessant (29), en juin. La première hydrolienne à produire du courant électrique et à être raccordée au réseau. Ce vendredi midi, c'était l'heure de son baptême.

Présentation

Mardi, la turbine de l'hydrolienne Sabella D10 a été grutée sur son embase. Une étape très importante dans cette aventure industrielle entamée en 2000. Après vingt-cinq années passées dans l'industrie pétrolière, Jean-François Daviau sent le courant tourner et fonde, à Quimper, Hydrohelix Energies, un cabinet d'études qui a pour mission de porter sur ses trépieds une première hydrolienne. Dans le sillage d'Hydrohelix, seront fondées, en 2008, le consortium Sabella, constitué de HydroHélix, In Vivo Environnement (Fouesnant), Sofresid Ouest (Le Relecq-Kerhuon) et Dourmap (Brest). La première machine, la D03, de trois mètres de diamètre, sera immergée à l'embouchure de l'Odet, du 31 mars 2008 au 16 avril 2009. Long test, sans raccordement, qui permettra de vérifier le bon fonctionnement de la machine - qui n'a connu qu'une petite panne électronique - et son innocuité sur les courants marins, les sédiments et les poissons.

« Chaque projet a son timing »

Cette première petite turbine a permis à Sabella de donner naissance à sa grande soeur, la D10, avec le soutien de la Région Bretagne et de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Elle mesure 17 mètres de haut et pèse 450 tonnes. Les travaux de construction et le montage ont débuté en 2012 sur le port de Brest. La D10 devrait être immergée fin juin par 55 mètres de profondeur. Elle fournira de l'électricité à Ouessant via un câble de raccordement qui sera tendu au mois de mai. Une première en France ! Sabella D10, pourra fournir jusqu'à 250 kilowatts durant la première année d'exploitation. Mais la machine peut aller bien au-delà, jusqu'à un mégawatt. Y a-t-il eu une course contre la montre entre les différents concurrents ? « Non, répond Jean-François Daviau, président de Sabella. Chaque projet est dans son timing. Certes, au niveau communication, le fait d'être le premier est un plus. Mais la différence se fera en profondeur. C'est la mer qui arbitrera. La résistance de la technologie aux éléments et la production d'énergie, c'est ça l'essentiel ».

Comment le petit consortium Sabella peut-il lutter contre des mastodontes comme DCNS ou Alstom ? « On n'est pas sur les mêmes budgets. Les nôtres sont dix fois moins importants. Les grands groupes cherchent des marchés très importants pour la rentabilité industrielle. Siemens, par exemple, s'est désengagé de cette activité par manque de projets d'envergure. Nous, nous avançons progressivement. Et on s'adapte. L'hydrolien ne concernera jamais de vastes fermes d'exploitation comme l'éolien. Mais plutôt des petits projets, des niches. C'est ce que nous cherchons ».

Montrer le savoir-faire breton

Ces premiers mois d'immersion permettront également de poursuivre des tests et des études d'impact sur l'environnement et les poissons. Après la D10, qui restera un démonstrateur préindustriel, naîtront d'autres turbines plus puissantes, les D15 prévues pour équiper la future ferme hydrolienne d'Ouessant. Ce matin, sera inaugurée officiellement la D10. Demain, le public sera invité à découvrir la machine lors d'une journée portes ouvertes, de 9 h 30 à 17 h 30, au port de commerce de Brest, quai est, rue de Kiel. À noter que Sabella a affrété un bateau au départ d'Ouessant pour permettre aux îliens de découvrir la bête qui, dans quelques semaines, fera rougir leur grille-pain ou tourner leur machine à laver le linge.


© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/bretagne/hydroliennes-pretes-a-turbiner-24-04-2015-10605569.php

Commenter cet article