Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

La lutte contre le terrorisme : quels moyens et quelle politique adopter ?

21 Janvier 2015, 17:28pm

Publié par Gilles Bolzer

La lutte contre le terrorisme : quels moyens et quelle politique adopter ?

Depuis les attentats du 7 janvier dernier, tout le monde se pose la question et certains d'entre nous évoquent ici ou là, au gré des conversations entre amis ou voisins, des pistes ou des solutions à mettre en oeuvre afin de ne plus revivre le cauchemar.

Si les uns prônent le tout sécuritaire, d'autres estiment qu'il faut y agréger un penchant éducatif.

Je suis personnellement d'avis qu'il faut effectivement renforcer notre sécurité intérieure car celle-ci a montré de terribles failles mais que ce n'est pas uniquement en mettant en pratique cette idée que la solution miracle sera trouvée.

L'Education doit aussi prendre pleinement sa place dans ce processus de reconstruction de l'ordre républicain. L'Ecole doit redevenir l'un des piliers de notre future société mais il faut lui donner les moyens d'accomplir ses missions. Il y a 6 ans, Grand Corps Malade l'avait dit dans une chanson intitulée "Education nationale" (voir ci joint).

Plus que jamais, nous devons être attentifs au sort réservé aux habitants des cités et des banlieues. Le désespoir, le désoeuvrement nourrissent le ressentiment de ces jeunes envers une société qui n'a plus d'avenir à leur proposer. Le fanatisme sous toutes ses formes et l'endoctrinement y trouvent alors un terreau fertile pour pousser des jeunes à se réfugier dans l'extrêmisme.

Je ne sais pas quelles seront les annonces du président de la République dans le domaine éducatif mais celles-ci auront forcément un impact sur ce qui se passera demain dans notre République.

Pour ce qui relève des décisions "sécuritaires" annoncées aujourd'hui par Manuel Valls, je crois que l'on peut se satisfaire des mesures décidées même si le temps nous montrera si, oui ou non, elles étaient efficaces... (voir fichier joint).

Ces décisions gouvernementales me semblent en effet être le bon compromis entre une société hyper sécurisée et un Etat qui laisserait la totale liberté de mouvement, d'opinion et d'agissement à ses habitants. Par contre, je crois aussi que nous ne pourrons nous épargner plus longtemps la réflexion sur la mise en place d'un vrai service civique pour tous les citoyens. Seul ce dernier pourra permettre à de jeunes gens des deux sexes de se rencontrer et de travailler ensemble à des actions auxquelles on donnera du sens. Le fait d'établir un vrai service civique aura au moins le mérite de mélanger des populations qui ne se rencontrent que trop rarement voire qui ne se rencontrent même pas et s'ignorent.

J'attends avec impatience toutes ces déclarations...

Enfin, pour terminer, je trouve que même si les mots employés par Manuel Valls étaient forts hier (cf. apartheid et ségrégation), leur justification aujourd'hui même à l'assemblée nationale méritent d'être entendus. On peut ne pas les partager mais ces propos ont le mérite d'être clairs et ils reflètent, à mon humble avis, une triste réalité que je dénonce moi-même depuis des années dans mes cours de géographie et d'éducation civique ! Ce n'est pas Grand Corps Malade qui me contredira...

Pour entendre Manuel Valls, c'est ici.

La lutte contre le terrorisme : quels moyens et quelle politique adopter ?

Commenter cet article