Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

La Bretagne au coeur de l'armée du XXIème siècle

7 Octobre 2014, 19:41pm

Publié par Gilles Bolzer

La Bretagne au coeur de l'armée du XXIème siècle

Aujourd'hui, dans le quotidien "Le Télégramme", on pouvait lire un article intéressant l'économie et les emplois bretons...

« L'enjeu est tellement fort que la cybersécurité est désormais une priorité nationale », a assuré, hier, à Bruz, près de Rennes (35), le ministre de la Défense. Air, terre, mer, la quatrième armée sera cyber. Et la Bretagne en sera le « pôle d'excellence ». Il était venu hier, près de Rennes, au centre de la DGA (Direction générale de l'armement), poser la première pierre du nouveau centre « d'excellence de cyberdéfense ». À Bruz, il aura fallu deux minutes aux experts pour montrer comment votre smartphone et toutes ses données peuvent être facilement piratés ! Pour le monde la Défense, c'est encore beaucoup plus sensible. « La menace est réelle », a insisté Jean-Yves Le Drian. L'espace numérique est devenu, selon lui, « une zone de confrontations dont les acteurs sont extrêmement divers, souvent masqués, allant des États aux groupes d'activistes en passant par les terroristes aux buts les plus barbares ». « Imaginez, dit-il simplement, un calculateur de tir qui tombe en panne au moment de riposter à un raid d'avions adverses ! » 800 attaques l'an dernier C'est clair : les forces armées doivent aussi se tenir prêtes. Le combat numérique doit se mettre au service des opérations militaires. En 2013, le ministère de la Défense a subi 800 attaques, un chiffre qui pourrait bientôt doubler ! Ces attaques ont été repérées, déjouées parce que la France s'est préparée à se protéger. À attaquer aussi. « L'enjeu est tellement fort, selon Jean-Yves Le Drian, tellement inter-armées, que dans les années qui viennent, ce sera sans doute aussi fort qu'une armée. » Un milliard d'euros en cinq ans C'est pourquoi la Défense a décidé de mettre le paquet. Un milliard d'euros est mobilisé pour la période 2014-2019. Cela passe par la formation, le recrutement de 400 ingénieurs de haut niveau à Bruz. Deux cents cyberexperts vont être aussi recrutés, a annoncé, hier, le ministre pour le site de la Maltière, toujours près de Rennes. « La Bretagne n'a pas manqué, selon le ministre, le virage de la cyber ». Elle est même « le creuset technologique et industriel de la cyberdéfense en France ». Et ce n'est pas, dit-il, « parce je suis breton que je le dis ! ». La Bretagne avait déjà ces compétences. Des centaines d'emplois en jeu « Ce sont des centaines et des centaines d'emplois qui seront crééés dans l'avenir », a martelé Jean-Yves Le Drian. C'est, dit-il, « la technologie de la défense de demain et elle n'est pas uniquement militaire ». À Saint-Cyr Coëtquidan (56), il est ensuite venu faire le bilan de l'exercice Defnet 2014 qui s'est déroulé du 30 septembre au 3 octobre. Civils et militaires ont « joué » : ils ont participé à cet exercice qui simulait un réseau civil et deux réseaux militaires dans lesquels étaient injectés des logiciels « malveillants ». Bluffant. L'opinion publique « pourrait voir cela comme les "game boy" des militaires. Ce n'est pas du tout cela, assure le ministre. Le sujet, c'est notre sécurité ». D'où la nécessité de faire du cyber « cette nouvelle arme, cette nouvelle armée ».

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/france/cyberdefense-la-quatrieme-armee-07-10-2014-10374713.php

Commenter cet article