Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

Un soutien qui compte pour les salariés de l'abattoir de Pénalan

14 Avril 2014, 11:08am

Publié par Gilles Bolzer

Un soutien qui compte pour les salariés de l'abattoir de Pénalan

Une visite qui fait chaud au coeur ! C'est ainsi probablement que les ouvriers de l'abattoir ont du prendre la visite de cette députée vendredi dernier. Annie Le Houérou mouille sa chemise et fait le job comme diraient certains journalistes... En tout état de cause elle montre et démontre qu'elle porte de l'intérêt au sort des 50 employés de l'abattoir et qu'elle souhaite trouver une solution favorable à l'issue de cette liquidation judiciaire. Cette attitude et ce combat qu'elle mène de son côté devrait servir d'exemple à beaucoup d'autres personnalités politiques plus promptes à oublier leurs promesses une fois élues, qu'à travailler sur le terrain !!!

Vous pourrez lire ci-dessous l'article de Ouest France de samedi dernier.

---------------------------------------------------------------

Vendredi, en fin de matinée, la députée, Annie Le Houérou, est allée à la rencontre des salariés de l'abattoir, à Pénalan. C'était sa troisième visite : « Je suis venue avant l'annonce de la liquidation, je suis revenue lundi, avant de prendre la direction de l'Assemblée nationale, et je reviens de nouveau ce jour. » Annie le Houérou était accompagnée, d'Alain Guéguen, l'un des vice-présidents du conseil général, et de Joël Le Croisier, conseiller général de Maël-Carhaix.

« A la suite de la liquidation judiciaire, prononcée le 2 avril, j'apporte tout mon soutien aux salariés qui subissent de plein fouet cette fermeture, assure la parlementaire. Par notre présence régulière sur le site, nous sommes vigilants à la préservation des droits des salariés, qu'ils puissent être accompagnés de manière la plus adaptée possible et la plus proche possible. »

« Trouver un créneau porteur »

Annie Le Houérou « reste à l'écoute des salariés, des délégués du personnel et des représentants syndicaux, pour appuyer leurs démarches individuelles ou collectives : formation, emploi, mutuelle... Il faut utiliser ce moment difficile pour réaliser des formations et travailler un projet personnel. » Et d'ajouter : « Par ailleurs, nous devons tout mettre en oeuvre pour rechercher une solution pour le site, sur un créneau qui soit porteur d'avenir et de débouchés. »

Annie Le Houérou a fait remarquer que le site avait des atouts. Commentaire d'Alain Guéguen : « Il faut sortir du bas de gamme en agroalimentaire ; il faut penser valeur ajoutée. »

Par ailleurs, les salariés ont mis en place, à l'abattoir, une caisse de solidarité, où la population peut apporter une aide financière. Et, le 18 avril, une soirée disco est programmée à la salle des fêtes. Mais, en attendant, la détermination du personnel est fort : « Il faut tenir et préserver l'outil de travail. »

La députée Annie le Houérou (au fond) est venue à la rencontre des salariés. Elle était accompagnée de Joël Le Croisier, conseiller général, et d'Alain Guéguen, l'un des vice- présidents du conseil général.

La députée Annie le Houérou (au fond) est venue à la rencontre des salariés. Elle était accompagnée de Joël Le Croisier, conseiller général, et d'Alain Guéguen, l'un des vice- présidents du conseil général.

Commenter cet article