Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

Le printemps est à nos portes

2 Avril 2014, 14:29pm

Publié par Gilles Bolzer

Le printemps est à nos portes

Malgré une température plutôt douce, nous avons tous du mal à croire que le printemps est arrivé. La nature est comme la politique. Elle est changeante et capricieuse...

C'est en lisant la presse ce matin que m'est venu cette chronique légère et pourtant sérieuse. En parcourant les pages des quotidiens régionaux on comprend mieux le désamour des Français pour la politique en général. A chaque page, à chaque article, on rabâche les mêmes poncifs. Même au niveau local, on insiste lourdement sur les tensions qui règnent au sein des conseils municipaux, sur les stratégies personnelles, sur les ambitions des uns et l'opposition des autres etc.

Par conséquent, on a beau savoir que le printemps est arrivé, je vois très mal pourquoi les Français seraient plus motivés et investis dans la vie de leur cité quand on leur présente sans arrêt le monde politique comme un panier de crabes où le seul objectif recherché est de sauver sa peau et les indemnités qui vont avec...?

Comment, dès lors, faire comprendre aux Français de la rue que tout n'est pas pourri en ce bas monde et qu'il existe des gens qui recherchent, par leur investissement personnel, à recentrer le débat et leurs efforts sur le plus grand dénominateur commun : le recherche d'une meilleure qualité de vie pour tous ?

Ce sentiment d'impuissance est terrible et cette obligation de justifier son engagement à chaque minute lorsque l'on est interpellé dans la rue, l'est tout autant ! Il y a de quoi baisser les bras et conclure que finalement si l'on veut se préserver un tant soit peu des attaques auxquelles fatalement on s'expose, il vaut mieux jouer les égoïstes et rester tranquillement chez soi dans son canapé. C'est le lot de tous les anonymes qui se présentent ici et là sur des listes électorales. Par leur exposition publique, par le combat de terrain qu'ils mènent, ils acceptent de prendre des coups même si ces derniers sont parfois très bas. J'ai toujours dit que je tirerai toujours mon chapeau à ces aventuriers d'un nouvel âge, car il ne faut pas se leurrer une seule seconde, c'est bien une aventure avec tout ce que ce mot comporte de part de mystère et d'inconnu.

Aussi, le printemps est peut être arrivé dans nos près et nos champs, dans nos jardins et dans nos cœurs mais je rêve d'un printemps du renouveau. Ce printemps serait celui d'un nouvel élan pour Gourin, d'un nouveau dynamisme. Par mon engagement, aidé par une équipe hyper motivée, je vais tâcher d'y contribuer pendant les 6 prochaines années. Ceux qui me traiteront d'utopiste ne croient plus en l'homme. Personnellement, je crois aux qualités intrinsèques de chaque individu, au potentiel insoupçonné qui sommeille en chacun de nous.

Dans les pires moments de son histoire, dans les pires crises qui ont traversé les siècles, l'homme a toujours présenté un double visage : celui du profiteur et celui du combattant.

J'appartiens à la deuxième catégorie et je le ferai savoir quand cela sera indispensable, tant au conseil municipal qu'à la communauté de communes ou je siégerai. Vous serez informé des dossiers en cours aussi souvent que possible car chaque citoyen a le droit de connaître la vérité sur sa commune. Il ne suffit pas d'attendre 6 ans pour faire le bilan de son action. Ce bilan doit s'effectuer régulièrement et directement auprès des administrés.

Internet est un excellent moyen pour diffuser l'information. Ce n'est hélas, pas le seul moyen qu'il faut utiliser. Il faudrait peut être imaginer d'autres vecteurs de communication, plus directs et qui toucheraient une population plus âgée ou plus en difficulté. J'y songe très sérieusement...

Commenter cet article