Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

Compte rendu du Conseil municipal du 9 avril 2014

10 Avril 2014, 16:44pm

Publié par Gilles Bolzer

Compte rendu du Conseil municipal du 9 avril 2014

Le 1er Conseil municipal de la nouvelle mandature n'a duré que 25 minutes !

Je pense que cette première information donne une idée de la pauvreté des débats qui ont lieu hier soir...

Les méchantes langues diront que l'ordre du jour ne s'y prêtait pas non plus. Ils ont en partie raison car quel suspens y avait-il à connaître les noms et composition des 6 commissions municipales ? Existait-il un reste de mystère entourant le reste de l'ordre du jour ? A ces deux questions, je réponds négativement bien entendu.

Tel un chef d'orchestre maniant la baguette comme le boulanger pétrit son pain, le maire de notre commune a su mener sa barque à bon port et surtout là où semblait le porter sa légitimité. Car c'est bien le premier point où le bas blesse... En effet, notre système politique est ainsi fait que même si l'écart de voix aux élections n'était que de 263 en faveur de l'équipe sortante, nous avons un conseil municipal où tous les postes et toutes les commissions sont trustés par les membres de la majorité !

Le scrutin proportionnel au plus fort reste ne nous autorisait effectivement à ne récolter que les miettes et c'est ce qu'il nous est arrivé; C'est la loi du vainqueur et nous devons l'accepter comme telle. Je tenais simplement à le faire savoir aux Gourinois qui me demandent tous les jours "s'il y a du nouveau"...

En guise d'entrée, de plat de résistance et de dessert, voilà ce que l'on peut, depuis hier soir servir au menu municipal ! J'espère ne pas avoir fait d'erreur dans la prise de notes mais en constatant la vitesse de lecture du 1er magistrat, un dictaphone eut été utile...Vous trouverez en lettres en gras le nom des adjoints.

  1. Commission chargée des finances, de l'agriculture, de l'urbanisme et de l'intercommunalité : 5 membres de la majorité (Le Floch, Tallec, Le Goff, Dufleit, Nédélec) et 1 membre de la minorité (Bolzer). Anita Le Berrigaud a demandé pourquoi un tel mélange ? Comment pouvait-on mettre dans la même commission l'agriculture, les finances et l'urbanisme ? Le maire a simplement répondu que cela était une habitude, une coutume qui se pratiquait auparavant et qu'il ne voyait donc pas pourquoi changer les choses...
  2. Commission chargée des affaires scolaires, de la jeunesse, de la communication et des affaires sanitaires : 5 membres de la majorité (Bourlès, Henry, Sarouille, Poupon, Le Pichon) et 1 membre de la minorité (Le Berrigaud).
  3. Commission chargée du personnel, des associations et des équipements sportifs : 5 membres de la majorité (Le Bars, Le Fur, Le Naour, Baudet, Sarouille) et 1 membre de la minorité (Serbon).
  4. Commission chargée des affaires sociales, du service d'aide à domicile et des personnes âgées : 5 membres de la majorité (Debert, Coroller, Le Pensec, Tallec, Le Goff) et 1 membre de la minorité (Kersulec).
  5. Commission chargée des services techniques et de la voirie : 5 membres de la majorité (Le Moigne, Offredo, Le Naour, Le Bars, Le Floch) et 1 membre de la minorité (Bouedec).
  6. Commission chargée des affaires culturelles et des associations culturelles : 5 membres de la majorité (Le Roux, Sarouille, Le Pensec, Poupon, Baudet) et 1 membre de la minorité (Alix).

La commission d'appel d'offres ne déroge pas à la règle de la proportionnalité au plus fort reste. Sur les 5 membres du Conseil municipal, 4 seront de la majorité et 1 de la minorité (Kersulec).

Il en va de même pour la commission technique du plan local d'urbanisme. Sur 10 membres, 7 seront de la majorité et 3 de l'opposition (Le Berrigaud, Kersulec et Bolzer).

Enfin, pour le conseil d'administration du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale), la minorité a une place (Kersulec).

Le point 7 de l'ordre du jour a été très intéressant car il a été l'occasion du seul débat de ce Conseil. Il s'agissait de fixer les indemnités de fonction du maire et des adjoints.

David Le Solliec a présenté très (trop) succinctement la grille indiciaire de la Fonction Publique Territoriale référente en annonçant d'entrée que ces indemnités étaient portées au maximum de ce qui était autorisé. Il n'a pas donné le montant brut de ces indemnités, bien évidemment...

Je suis donc intervenu au nom de la minorité pour faire deux propositions que je souhaitais, au nom de la liste, voir non seulement inscrites dans le PV de la délibération du Conseil municipal mais aussi passer au vote des conseillers municipaux. M. Le maire a répondu que jamais rien de tel n'avait été inscrit dans un PV de délibération de Conseil municipal et que le Conseil se prononcerait sur sa proposition car cela s'appelait "la démocratie" !!! Il a aussi argumenté en disant que les adjoints faisaient un travail remarquable et que, contrairement à d'autres communes, ils étaient présents tous les lundis matin en réunion d'adjoints et qu'ils faisaient tous au moins une 1/2 journée de permanence par semaine à la mairie. Je pense que les maires et adjoints des autres communes apprécieront l'allusion !

Je vous invite donc à prendre connaissance des deux propositions faites par le groupe de la minorité en fichier joint car cela vous montrera le degré d'écart qui existe entre notre conception de la démocratie et la sienne...

Pour terminer ce compte rendu, toutes les désignations de délégués de la commune au sein des organismes de coopération intercommunale et organismes divers ne concernent que des membres de la majorité !

Je vous les cite ici : syndicat départemental de l'eau (Eau du Morbihan), syndicat départemental d'énergies du Morbihan (SDEM), syndicat de l'aérodrome Bretagne-Atlantique, maison de retraite, OMS, le collège F.R de Chateaubriand, le comité national d'action sociale.

Le maire a reçu aussi du Conseil municipal l'autorisation de prendre toutes les décisions afférentes :

  • aux emprunts communaux,
  • aux passations de marchés dans la limite de la loi,
  • aux assurances,
  • aux créations de régies comptables,
  • à la délivrance et la reprise de concessions dans les cimetières,
  • à l'acceptation de dons et legs,
  • à régler les frais en justice et en expertise,
  • à fixer les reprises d'alignement (urbanisme)
  • à l'exercice du droit de préemption délimité par le POS ou le PLU
  • à la réalisation des lignes de trésorerie prévues au budget
  • au recrutement de personnel non titulaire après consultation de la commission chargée du personnel

Au delà du constat accablant que nous pouvons tirer de ce premier Conseil municipal, tous les membres de la minorité espèrent que cela ne se reproduira pas et que nous pourrons travailler sereinement en commissions pour faire avancer les dossiers...

Seule le futur proche nous donnera une réponse à cette légitime attente.

Intervention de Gilles Bolzer - Conseil municipal du 9 avril 2014

Commenter cet article