Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notre parti, c'est Gourin

Réunion sur l'avenir du cinéma : des absences remarquées !

3 Mars 2014, 09:53am

Publié par Gilles Bolzer

Réunion sur l'avenir du cinéma : des absences remarquées !

Samedi dernier à 14h, l'association "Ciné Jeanne d'Arc", proposait une dernière réunion avant les élections municipales sur l'avenir du cinéma de Gourin. Cette réunion, la troisième du genre, a été remarquable.

Remarquable par le peu d'emballement qu'elle a suscité chez les habitants du canton. Au delà du nombre de participants, c'est surtout certaines absences qui ont été remarquées. En effet, aucun membre de la mairie sortante n'y était présent ! Aucun d'entre eux d'ailleurs ne s'est excusé auprès du président de l'association. Pourquoi d'ailleurs le faire puisqu'un courrier du maire envoyé à Matthieu Péron le 20 février dernier donnait le ton ?

C'est au moins le deuxième exemple du manque d'intérêt et d'estime portés par la mairie actuelle de Gourin à cette association qui a su, non seulement reprendre le cinéma à une période critique pour ce dernier, mais l'a modernisé et lui a redonné un nouvel élan !

Lorsqu'une équipe de 50 bénévoles s'attache avec autant de coeur à l'ouvrage, la moindre des politesses exige du premier magistrat qu'il se comporte avec ces derniers avec dignité et respect. Ni le courrier reçu par Matthieu Péron, ni l'absence du maire ou, au moins de ses adjoints lors de la réunion de samedi dernier, ne sont des signes encourageants.

Les Gourinois doivent l'entendre comme tel !

La liste que je conduis aux élections était présente dans la salle du cinéma. Nous avons pris du temps pour discuter avec les bénévoles. J'ai reçu Matthieu Péron et l'ai entendu à mon domicile il y a déjà quelques semaines. J'ai répondu au courrier adressé à tous les candidats aux élections municipales. Je ne lui promets rien car je ne suis pas un démagogue. Je suis tout simplement à l'écoute des problématiques et très attentif à l'avenir d'un des fleurons de notre culture locale.

Nous ne pouvons ignorer cet appel qui ressemble désormais, de plus en plus à un cri de secours !

La journée d'hier a été un superbe pied de nez à tous ceux qui pensent que la disparition du cinéma n'aurait que peu d'impact sur notre commune et notre canton. Un film français, diffusé à deux reprises dans l'après midi, a fait un carton ! J'y étais avec ma femme et ce que j'ai vu et entendu ne peut que ravir mes sens : des gens hilares avec, sur leur visage, les marques d'un sourire prolongé d'une heure quarante !!!

Le cinéma, ce 7ème art tel qu'il est qualifié, ouvre les esprits, permet l'échange des cultures et leur diffusion, nous permet de voyager dans d'autres dimensions à un prix modique... Il permet aussi, à chacun d'entre nous, de se détendre, de rire et de pleurer d'émotion ou de joie. Bref, il nous fait oublier le quotidien morose du moment.

Quand des jeunes et des moins jeunes, tous bénévoles, donnent de leur temps, de leur vie de famille, parfois même de leur argent pour développer une salle de cinéma dans une commune de 4076 âmes qui se meurt lentement, on ne peut que leur tirer notre chapeau !

Qui dira après cela que cette association ne mérite pas d'être mieux considérée ?

Il est plus que temps de changer les choses et certaines mentalités dans notre ville...

Lette envoyée à Matthieu Péron par mail le 19 février 2014

Commenter cet article